ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 

  LIBERTANCE 

 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact  

 

 

Rubriques

Liens


LA LIBERTE AGONISE DANS LE CHAOS DU MONDE...

Adieu Grand Homme... que le chemin qui mène vers les voies lumineuses te conduise enfin à la Paix tant méritée... jusqu'à ton dernier souffle, tu te seras battu pour que vive la Palestine et surtout pour qu'elle existe... ce ne fut pas chose aisée. Tous ceux qui t'ont barré la route devront, un jour, rendre des comptes. On ne bafoue pas, ici-bas, la Loi impunément. Ce site t'est dédié Abou Amar... pour que jamais personne ne t'oublie... 
 

 
Tableau de MOMID 
Lien vers http://www.renderosity.com/gallery.ez?ByArtist=Y&Artist=momid> 
 
ADIEU… LION DE PALESTINE 
 
 
Tu n’avais pas encore exhalé ton dernier soupir que, déjà, les charognards passaient à l’attaque depuis que tu as posé ton pied sur le sol de France. Il suffit de se promener sur les pages de ceux qui encensent Sharon pour comprendre que, jusqu’au dernier moment, ils te t’auront pas pardonné d’être ce que tu étais… un résistant sans faille, sans peur et sans reproches, qui ta vie durant aura lutté pour que la Palestine ne soit pas réduite à néant. 
 
Nous te saluons Toi… dernier Prince des philistins… dernier samouraï… dernier mohican dont le peuple connut le même sort que les amérindiens assassinés par la colonisation. Ils peuvent bien gloser, rire et se réjouir de ton ultime départ ceux-là même qui t’ont cloué au pilori de leur mauvaise foi, de leurs sales manœuvres, de leur méchanceté et de leur cupidité. Oui, ils peuvent bien essayer encore de souiller ton image ou se perdre à avilir le symbole que tu représentais… que tu représenteras toujours… ils n’y parviendront pas. Car nous sommes une multitude à savoir que c’est grâce à Toi que la Palestine est sortie des limbes de l’oubli où la maintinrent si longtemps de sombres instances. Qui mieux que Toi aurait pu faire jaillir du néant un Peuple méconnu, méprisé, abandonné de tous… ? Un Peuple qui a retrouvé sa dignité, son unité, sa grandeur, son histoire… brisée par un sale coup du destin en 1947.  
 
Qui mieux que toi auras compris que les grands de ce monde le font ou le défont au gré de leurs humeurs, de leurs calculs et des lobbies qui les monnayent ? Et qui oubliera jamais ta prestation en 1974 dans l’enceinte de l’ONU devant tous ces tristes sires baissant piteusement la tête autant par lâcheté que par honte ? Tu avais bien évalué, en arrivant dans ce cercle vicieux, qu’il fallait un symbole puissant pour secouer l’assemblée. Quelques années auparavant, il y avait eu Kroutchev et son coup de godasse sur la table… mais Toi, tu portais le colt des fedayins d’un côté et le rameau d’olivier de l’autre pour donner plus de poids à ton combat, en affirmer la légitimité. Les plus fins avaient bien compris le message. Ils connaissaient ton histoire remplie de sang et de larmes… éclatée de douleur et d’espoir. Il savaient le prix de ton sacrifice, la lourdeur de ta tâche et la solitude de tes exils.  
 
L’histoire des hommes marqués du sceau des destins exceptionnels ne s’inscrit jamais sur le livre noir de l’approbation générale. Les hommes de ta trempe sont souvent hués, vilipendés, mis au ban de l’élite bien pensante parce que leur tâche révolutionnaire est au-dessus des concepts communs. Tu n’as pas fait exception à la règle. Tu dérangeais parce que la cause pour laquelle tu luttais devenait la pierre d’achoppement de leur culpabilité. Tu les forçais à poser le regard sur un problème qu’ils jugeaient insoluble. Mais à travers Toi, c’est eux qui seront jugés.  
 
Laisse-les dire et pars tranquille dans le pays du Grand Sommeil… là où t’attendent tous tes amis exterminés par les oiseaux de mauvaise augure qui ont tant manigancé pour que ne soit pas la Palestine. Ils t’ont tant reproché d’utiliser les mêmes armes qu’eux… les mercenaires du groupe Stern qui gouvernent encore aujourd’hui en Israël. Ils ne connaissent pas l’adage qui dit « Que celui qui n’a pas fauté me jette la première pierre. » Ce sont les apôtres du « fais ce que je dis mais ne fais pas ce que je fais. » et jusqu’au dernier moment, ils n’auront pas ménagé leurs efforts pour t’humilier et te pousser à l’abdication voire à la mort.  
 
Que ta santé ait décliné au gré de leur rage forcenée était donc inévitable puisque tu vivais reclus, prisonnier et coupé d’un monde dont les dirigeants persévéraient dans le mutisme et la couardise. Mais tous les peuples aspirant à la liberté ont compris ton combat et garderont de Toi l’image d’un tacticien hors pair, d’un diplomate fabuleux, rusé et audacieux alliant la prudence du serpent au courage du lion. Et si tu eus quelques faiblesses, c’est que tu étais avant tout humain donc capable d’humanité, n’en déplaise à ceux qui te jugent et oublient de condamner les impies qui mirent tant d’obstination à vouloir te détruire. 
 
Ces derniers s’arrogeant même le droit de t’interdire d’être inhumé à Jérusalem sous prétexte qu’il n’y aurait que des prophètes mais pas de « terroristes ». Les dits prophètes doivent se retourner dans leur tombe s’ils voient qui est à la tête du gouvernement d’Israël depuis sa naissance. Sharon, Barak n’ont-ils pas fait partie des entités terroristes Stern, Irgoun, Haganah et autres joyeusetés ? Là encore, ON voit « la paille dans l’œil du voisin mais pas la poutre qui est dans le sien ». Comme si la Terre appartenait à ces satrapes. Ces comportements prouvent bien leur intelligence et leur malveillance. Jusqu’au bout, ils se seront acharnés à troubler jusqu’à ton repos. Et ensuite, ils voudraient que nous les trouvions sympathiques.  
 
Mais qu’importe… qu’ils gardent pour eux leur hargne et leur insanité… qu’ils enterrent le prophète Sharon à Jérusalem si ça leur chante quand sa dernière heure sera venue… il vaut mieux que tu reposes en paix à Ramallah, là où les bourreaux prirent plaisir à creuser ton calvaire durant trois longues années… qu’est-ce qu’une tombe après tout sur ce sol palestinien où les bombardements continuent leurs ravages et les bulldozers leur travail de sape ? 
 
Nous te saluons Abou Amar… premier et dernier Prince des philistins… dernier samouraï… dernier mohican d’un peuple existant grâce à toi. Laisse les humains à leur triste mesquinerie. Qu’ils gardent donc Jérusalem. Ce qu’il reste d’un homme après sa mort ne se trouve pas dans un cercueil mais dans le cœur de ceux qui l’ont aimé. A toi des millions de mausolées… 
 
Adriana EVANGELIZT 
 
Lien vers http://www.webzinemaker.com/transgresseur> 
 
Lien vers http://www.palestine.ipfixe.com> 
 
Lien vers http://www.tchetchenie.ipfixe.com> 
 
Lien vers http://veritance.populus.ch> 
 
Lien vers http://sionisme.populus.ch> 
 
 
Référencement site : Lien vers http://mimarlink.com/fr/from.php?416> 
 
 
Voir aussi nos sites : 
VERITANCE 
Lien vers http://veritance.populus.ch> 
 
LES DANGERS DU SIONISME 
Lien vers http://sionisme.populus.ch> 
 
LE TRANSGRESSEUR 
Lien vers http://www.webzinemaker.com/transgresseur> 
 
LE PAVE DANS LA MARE 
Lien vers http://www.webzinemaker.com/pavedanslamare> 
 
L'INITIATEUR 
Lien vers http://www.webzinemaker.com/linitiateur> 
 
TCHETCHENIE UN PEUPLE A L'AGONIE 
Lien vers http://www.tchetchenie.ipfixe.com> 
 
PALESTINE TERRE DE TOUTES LES DOULEURS 
Lien vers http://www.palestine.ipfixe.com> 
 
 
 
 
 

(c) LES CHEVALIERS DU GRAAL - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 24.11.2004
- Déjà 5121 visites sur ce site!